Les passions à l'âge classique




Les grandes philosophies systématiques de l'âge classique sont souvent - et nécessairement - étudiées pour elles-mêmes, dans la rigueur de leur architectonique. Il s'agit ici d'articuler cette étude avec celle des matériaux et des enjeux élaborés au siècle précédent, notamment dans la tradition humaniste, les conflits de la Réforme et les controverses scientifiques, pour en analyser la réception et la transformation par exemple par Descartes, Hobbes, Spinoza ou Leibniz.

A partir du XVIe siècle, et plus encore dans les systèmes et les controverses du XVIIe et du XVIIIe, le concept de passion joue un rôle central pour unifier la connaissance du corps humain et de ses rapports avec l'âme, la morale, la politique, l'esthétique. Ce sont ses différentes figures qui seront analysées, à l'intérieur et à l'extérieur de la philosophie.

Les premières séances traiteront de questions de méthode en histoire des idées et en histoire de la philosophie. Les suivantes étudieront les différentes variantes de la théorie des passions.


Outre le texte de présentation ci-dessus, vous pouvez consulter la liste des interventions pour les années :

2016-2017

2017-2018

2018-2019